Le Spectateur

KGC#3 Pr Raphaël Gaillard - Le temps des Marshmallows

Communication


Raphaël Gaillard, Professeur de psychiatrie à l’Université de Paris, Chef de pôle à Sainte Anne, nous parle de la nécessaire réflexion que l’on doit mener sur la temporalité, sur notre capacité à différer la récompense, sur notre addiction aux réseaux sociaux... En cette période de crise sanitaire due au COVID-19, il raconte aussi ce que vivent actuellement les soignants à l'hôpital.




#golfezchezvous #deconnectez Le Kennedy Golf Club est un podcast qui a pour ambition d'agrémenter vos réflexions sur les parcours et, nous l'espérons, au-delà. 


 
L’interview du Professeur Raphaël Gaillard, que nous vous proposons dans ce nouvel épisode, a été réalisée au temps où l’on courait pour partir en vacances ou aller méditer. C’était avant le confinement. C’était dans le cadre de la préparation d’un ouvrage sur le golf. C’était début mars. Mais ce que nous dit le Pr Gaillard, psychiatre, chef de pôle à Sainte Anne, chercheur en neurosciences, reste d’actualité, surtout pour préparer le futur. Le Pr Gaillard nous parle de la nécessaire réflexion que l’on doit mener sur la temporalité, sur notre « temps de cerveau disponible » pour reprendre l’expression consacrée, sur notre capacité à différer la récompense, sur notre addiction aux réseaux sociaux...


Les soignants en rempart

Raphaël Gaillard : « Aujourd'hui, le "temps de cerveau disponible" est totalement mobilisé par des sollicitations de tous les instants et ça crée une vraie problématique du rapport au temps. Et si notre société n'est pas capable de dégager d'autres temporalités - pour certains c'est la spiritualité, et pourquoi pas, pour d'autres il s’agit de pratiques comme celle du golf - je crois qu'on va au-devant de grandes difficultés notamment et surtout pour les plus jeunes, c'est-à-dire ceux qui ont un cerveau en plein changement et qui est le plus susceptible d'être dépendant de la récompense. C'est une forme d'addiction de chaque instant. On le sait, les « like » sur un média social - je ne vais pas en citer spécifiquement - activent le système de récompense du cerveau, comme le gras, le sucré, la morphine ou la cocaïne. C'est le même circuit qui est activé par la récompense immédiate d'un réseau social, donc on en devient très demandeur, et il est important de construire quelque chose qui marque la durée. D'ailleurs, chez le tout petit être humain, chez l'enfant, il y a un test fameux, que nous aimons bien, c'est le test du "Marshmallow". Le "Marshmallow", en gros, consiste à dire à des enfants que soit ils peuvent en prendre un tout de suite, soit s'ils attendent 15 mn, 20 mn, une heure - il y a plein de variantes - et ils en auront deux ou trois à l'issue de l'attente. En fait, cette capacité à différer la récompense pour en avoir plus, c'est prédicteur de plein de choses : la réussite scolaire, l'épanouissement... C'est quelque chose, en gros, qui mesure notre capacité à différer la récompense, et quand on ne l'a plus, on n'est plus en mesure de la différer, on n'est pas heureux. [...] Si on peut développer ça pour des jeunes, ce rapport à une autre temporalité que la récompense immédiate, ça ne peut être que bénéfique dans tous les registres du fonctionnement : le registre des apprentissages pour le golf, mais aussi celui de la réussite scolaire et l'accès au monde du travail ou encore du registre du fonctionnement personnel, du rapport aux autres : là encore, ça ne passe pas par l'immédiateté mais par quelque chose qui prend du temps.
 JCh. Buchot : Sachant que dans le golf, si l'on parvient parfois à toucher la perfection du doigt, 80% du temps, c'est une école de frustration....
Raphaël Gaillard : Tout à fait. Et c'est important de suivre cette école de frustration parce que la réalité de la vie est ainsi faite, quel que soit l'exercice que nous avons. Il y a plein de sources de frustration, mais il faut faire avec, pour obtenir justement avec encore plus de force, le plaisir des choses qui réussissent. »
 
Aujourd’hui, celles et ceux qui sont en premières lignes affrontent courageusement le COVID-19 pour le bien de tous. Nous ne les remercierons jamais assez. 
Pour vous donner un ordre d’idée de ce que les soignants vivent actuellement à l’hôpital, nous vous invitons à lire cette tribune du Professeur Gaillard publiée par le journal Le Monde, daté du 23 mars 2020: "Les soignants en rempart : Que les Français sachent que des soignants feront tout leur possible pour les sauver mais vivront des dilemmes terribles ", en accès libre sur le site encephale.com 

Nous, confinés, nous avons le temps de préparer l’avenir en commençant peut-être par cesser d’être absorbés par Facebook, Twitter, Insta et autres addictions pour mieux réfléchir à de nouveaux modèles, à de nouveaux parcours, à de nouveaux "Marshmallows", à de nouvelles récompenses… 
 
Cette interview est un extrait d’un entretien plus long réalisé par Jean-Christophe Buchot dans le cadre de la préparation d’un ouvrage sur les bienfaits de la pratique du golf.
Le KGC est produit et réalisé par LeSpectateur.fr
Pour ne rien rater des futurs épisodes, n'oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, YouTube ou sur votre plateforme de podcasts préférée en cherchant "Kennedy Golf Club". 
A bientôt. 




Philo pro

"Le golf est une façon de nous évaluer tout en nous amusant." 
Arnold Palmer


Bienvenue au

Bienvenue au


Podcast
YouTube